vendredi 24 novembre 2017

La vérité sur Nawal



Denis Villeneuve
Incendies
Drame, adaptation
2011, 2h03 min

+: construction du scénario

-: quelques creux

Thèmes: guerre, filiation, identité

Présentation:Lorsque le notaire Lebel fait à Jeanne et Simon Marwan la lecture du testament de leur mère Nawal, les jumeaux sont sidérés de se voir remettre deux enveloppes, l'une destinée à un père qu'ils croyaient mort et l'autre à un frère dont ils ignoraient l'existence. Jeanne voit dans cet énigmatique legs la clé du silence de Nawal, enfermée ces dernières années dans un mutisme obstiné depuis son lit d'hôpital. Elle décide immédiatement de partir au Moyen-Orient exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien... Le jeune Simon, lui, n'a que faire des caprices posthumes de cette mère avare d'affection qui a passé sa vie à leur empoisonner l'existence. Mais son amour pour sa soeur le poussera bientôt à rejoindre Jeanne au Moyen-Orient sur la piste d'une Nawal bien loin de la mère qu'ils ont connue 

Depuis longtemps, je veux voir ce film, et vu que je m'attendais à devoir être bien concentrée pour comprendre toutes les subtilités, je n'arrêtais pas de remettre ce visionnement à plus tard.
Mais je m'étais promis d'y remédier avec cette édition de Québec en novembre et c'est chose faite. J'ai enfin visionné ce film.
Bien que je doute que ce soit le film qui restera marqué le plus longtemps dans ma mémoire, quoique je peux être surprise, j'ai bien apprécié l'écouter finalement. J'ai bien aimé qu'on alterne entre les époques et voir comment Jeanne découvre l'histoire de sa mère, et que Denis Villeneuve nous le rend bien. Avant de visionner le film, je ne savais pas que c'était tiré d'une pièce de théâtre, et je ne peux donc pas comparer. J'ai tout de même aimé comment le scénario était construit, et le personnage de Nawal au travers de ce Moyen-Orient dans une ville fictive, mais bien réaliste. Un peu de philosophie sur les guerres de religion parsèment le récit et nous font réfléchir, mais je ne sais pas si cela est fidèle à la pièce de théâtre.
Bref, même si parfois, par des scènes un peu moins accrocheuses ou un rythme plus lent, mon intérêt était moindre (j'avais également autre chose en tête), j'ai tout de même apprécié découvrir ce film et ressentir l'histoire de Nawal.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!